La musique bientôt prescrite par les médecins ?

La musique est indispensable pour se relaxer, pour se divertir et aussi pour stimuler le système immunitaire. D’après une analyse réalisée à l’aide de 400 articles scientifiques publiés par des psychologues canadiens qui appartiennent à l’université McGill au Québec, la musique serait un bon remède pour lutter contre l’anxiété ou même rétablir les dérèglements de l’humeur.  Si ça continue, elle sera bientôt prescrite sur ordonnance. Puis, une mutuelle musicale fera aussi son apparition …

Les chercheurs Mona Lisa Chanda et aussi Daniel Levitin stipulent bien dans leurs études que la musique est conseillée aux personnes qui ont des problèmes thérapeutiques. Depuis quelques temps, les médecins s’en servent pour aider ses patients qui n’arrivent pas à gérer leurs douleurs, aux malades qui n’arrivent pas à se relaxer ou parfois même pour aider ceux qui ont des problèmes psychologiques.  Bref, l’utilisation de la musique dans la médecine est déjà très en vogue et  aucune étude scientifique n’a été réalisée avant  pour affirmer son efficacité. C’est pour cette raison que ces deux chercheurs ont mené leurs propres études.

L’étude menée se base sur quatre domaines et les résultats affirment que la musique a des effets bénéfiques sur elles. Ces domaines sont la motivation et le plaisir (pour soigner les problèmes d’alimentation par exemple), le stress et l’excitation (pour la diminution de l’anxiété), l’immunité (pour le renforcement du système immunitaire, donc pour lutter contre la vieillesse), et aussi l’appartenance sociale (pour la lutte contre la dépression par exemple).  D’après les chercheurs, ces domaines entrainent chacune des réactions de production d’hormones bien précis de la part du cerveau. Ce sont respectivement: la dopamine et les opioïdes, le cortisol, la sérotonine et aussi l’ocytocine.

Résultats

Les chercheurs ont pu découvrir que le cortisol, l’hormone qui peut entrainer le stress diminue lorsqu’on écoute de la musique relaxante. Une autre étude à aussi montré que le fait de chanter en groupe peut entrainer une libération de l’ocytocine qui entraine une bonne intégration sociale. Encore mieux: les patients qui ont écouté de la musique juste avant leurs chirurgies sont moins anxieux que les personnes qui ont consommé directement des anxiolytiques.  Ces éléments avancés par ces deux chercheurs sont encore très pauvres en preuves scientifiques mais c’est une piste très intéressante.