Résilier sa mutuelle pour migrer vers une meilleure offre

Comme le veut la concurrence, les assureurs essayent toujours chaque année d’être plus compétitifs que les autres, cela à travers de nouvelles offres, ou par des améliorations de garanties santé, etc. Cela fait que, chaque année, un adhérent peut ainsi migrer vers une meilleure complémentaire santé. D’ailleurs, cela est tout à fait conseillé.

Cela étant dit, si par exemple un adhérent d’une mutuelle X a trouvé que la mutuelle asaf afps peut mieux le couvrir avec un bien meilleur rapport qualité/prix, il faudra donc penser à résilier sa mutuelle actuelle, avant de souscrire à la future mutuelle. A savoir qu’un assureur n’acceptera jamais de laisser partir un adhérent, si le motif de résiliation de celui-ci est de migrer vers une meilleure offre. Dans ce cas, comment résilier sa mutuelle actuelle ?

Dans ce cas, le mieux qui reste à faire est d’attendre l’échéance du contrat pour effectuer une résiliation à l’échéance. En effet, en demandant ce type de résiliation, l’adhérent n’est pas tenu de fournir de raison précise. Mais pour ce faire, il faudra toutefois que l’adhérent respecte bien les divers délais : envoyer sa demande de résiliation 2 à 3 mois avant la date d’échéance du contrat, cela dans le respect de la date limite de résiliation fixée par l’assureur.

D’après la loi Châtel, chaque assureur est tenu d’informer son adhérent sur sa possibilité de résilier le contrat avant chaque échéance. En effet, l’assureur est tenu de notifier chaque adhérent sur cette possibilité, et cela au plus tard 15 jours avant la date limite de résiliation. Si ce délai n’a pas été respecté (retard ou absence totale de notification), alors l’adhérent pourra faire une demande de résiliation loi châtel.