Les allergies aux pollens

Les allergies aux pollens sont très fréquentes sur le territoire français. Elles touchent près d’un Français sur quatre. Les enfants âgés de deux ans, les adolescents, les jeunes adultes et les personnes âgées de 75 ans sont particulièrement vulnérables à l’invasion des pollens.

Les manifestations cliniques du pollinose

Les pollens dits anémophiles sont les premiers responsables du pollinose. Cette pathologie se déclenche chez les personnes allergiques à la même période de l’année, c’est-à-dire lors de la libération des pollens dans l’atmosphère. Les allergies commencent par des éternuements répétitifs et violents, des démangeaisons et un nez bouché, des écoulements nasaux, etc. Les yeux deviennent rouges et larmoyants. Une grosse fatigue et une insomnie passagère devront inciter les personnes allergiques à consulter leur médecin traitant. La saison pollinique est également une période propice à l’asthme.

Les saisons polliniques

D’après les spécialistes, les saisons polliniques sont de trois catégories et s’étalent de Janvier à Octobre. La saison des pollens d’arbre commence l’année. Ceux du chêne, du platane, du cyprès, du bouleau sont les plus allergisants. Puis vient la saison des pollens des graminées. Les chiendents, les phléoles, les blés, les avoines, etc. sont très présents dans les campagnes mais également dans les prairies, les forêts et même sur les bords des routes. La saison des pollens d’herbacées terminent les saisons polliniques.